afrique

Regards d'Afrique

Le sensationnalisme se conjugue mal avec l’âme de l’Afrique noire, même esclavagée par la barbarie de certains de ces fils.

Mon reportage s’est inspiré du simple postulat que cet énorme continent s’appauvrit de sa propre luxuriance.

La dignité d’un peuple, son isolement, sa douloureuse ténacité, sa confiance dans la pérennité des choses sourdaient fugitivement, pour justement aboutir à la suspension du geste, à la terrible interrogation de l’enfant, à l’image d’un merveilleux sourire qui ne s’épanouit plus guère que là-bas...

Tout ceci me fut offert dans une sorte de tendresse de fortune.

Je souhaite me réclamer de cette fresque immobile, où l’infini ballet noir ponctue son moratoire, où le reliquat d’anciennes croyances trébuche et s’émeut de trop de promesses trop mal tenues.

Sergine Laloux - Photographe - Regards d'Afrique
Subscribe to afrique