portugal

Portugal

Les chemins de la vie m’ont conduite dans l’Alentejo intérieur, où je suis restée quatre ans.

Cette région occupe près d’un tiers de la superficie du Portugal et ne représente pas même 10% de sa population.

Située « au-delà du Tage », l’Alentejo s’étend de la rive sud de ce fleuve en une immense plaine vallonnée. Villes et villages séculaires se cachent derrière des murailles dans l’attente d’un assaut pacifique. L’harmonie entre la nature et l’homme y est prenante.

Il y règne une paix d’un autre âge. L’étranger y passe un jour, un mois, une vie, qu’importe.

Car dans l’Alentejo, les portes s’entrouvrent à la lumière, se referment doucement à la nuit, mais les loquets se soulèvent sans peine pour le partage et l’échange.

Ils vaquent à leur occupation avec le sérieux des gens pauvres, les gestes qu’ils connaissent si bien, la courtoisie à fleur de rides.

J’ai voulu prendre le temps de raconter ces visages, émouvants et graves, qui perpétuent la nostalgie d’un peuple figé dans son histoire, farouchement attaché à sa terre, s’en remettant plus volontiers à Dieu « …se Deus quiser… », qu’à l’Europe.

Sergine Laloux - Photographe - Portugal
Subscribe to portugal